•   Art up déco Paris, Lyon
  •   +33 (0)1 46 28 80 23

ray

"Le pseudoréalisme indien."

Ray est un des artistes contemporains indiens le plus connu : il a acquis une grande importance grâce à l’initiation d’un nouveau genre artistique nommé Pseudo-réalisme. Aussi s’il a fait ses débuts il y a seulement une dizaine d’années, le Pseudo-réalisme est aujourd’hui le genre artistique Indien le plus populaire. Il n’a pas seulement attiré l’attention des medias, mais il a aussi suscité des discussions académiques qui, pendant ces dernières années, ont mené à la publication de trois livres autour de ce sujet. Au cours de la dernière décennie, Ray a travaillé à l’étranger et il a exposé ses œuvres dans des villes asiatiques comme Singapour, Dubaï, Ras Al Khaimah, Kuala Lumpur et aussi Mumbai et New Delhi. Cette année Ray va présenter sa première exposition européenne à Londres, qui sera suivie par d’une seconde pendant toute l’année prochaine. Selon la Théorie de la Représentation Mathématique, les impressions Pseudo-réelles sont des représentations globales, équivalentes à ses complexes conjugués, mais en même temps elles ne sont pas des reproductions réelles. En cohérence avec le gabarit promu par le Pseudo-réalisme, les couleurs excentriques et les formes sont juxtaposées pour donner une image qui, dans sa globalité, est proche de la réalité. Le but de Ray n’est pas de reproduire fidèlement le réel. Lorsqu’il utilise des couleurs éclatantes pour souligner délibérément leur contraste, l’image à laquelle il parvient à la fin de son travail n’est ni bouleversante ni incompréhensible. En tant qu’idéologie, le Pseudo-réalisme a récemment généré des intrigues qui ont conduit les étudiants d’art à mener des recherches académiques autour ce sujet. De plus, trois livres ont introduit son style au centre du discours indien sur l’art contemporain. Lors d’une récente exposition présentée à Londres, le Pseudo-réalisme a été comparé avec le mouvement de l’art optique, né et développé en Europe pendant les années 60.

Veuillez patienter....