•   Art up déco Paris, Lyon
  •   +33 (0)1 46 28 80 23
Languages

bertrand riguidel

"C'est à partir d'un «chaos» que la toile s'organise: coups de pinceaux, coulures abondantes, puis au bout d'un moment la tempête se calme et tous les éléments prennent leur place pour produire une image apaisée."

Peintre autodidacte, Bertrand Riguidel a toujours peint et exposé dans différentes villes et galeries, notamment en Bretagne d'où il est originaire. A 20 ans, il monte à Paris pour reprendre ses études à la Sorbonne Nouvelle – il en sort avec une Licence de Théâtre en poche. Il travaille au Théâtre La Bruyère comme assistant à la communication et rencontre Franck Peyrinaud. Avec lui, Bertrand Riguidel monte un bureau d'attaché de presse de spectacles vivants - l'aventure dure 10 ans : Ils se sont occupés des principaux théâtres de Paris, et de personnalités diverses comme Niels Arestrup, Jacques Weber, Georges Wilson, Judith Magre et aussi Laurent Baffie, Bernard Tapie, Nicolas Canteloup... Aujourd'hui, Bertrand Riguidel se consacre entièrement à la peinture. OCEAN(S) est sa deuxième série. Elle s'inscrit dans le prolongement de son travail précédent, L'EMPRISE, dans la mesure où les mêmes « ingrédients » interviennent pour composer la toile : pièce de toile ou de tissus peints, trame de sérigraphie, papiers marouflés sur la toile...seulement cette fois, c'est à partir d'un « chaos » que la toile s'organise : coups de pinceaux, coulures abondantes, puis au bout d'un moment la tempête se calme et tous les éléments prennent leur place pour produire une « image » apaisée... La nouveauté réside aussi dans le fait de « fondre » la peinture à l'huile avec de l'acrylique – cette technique lui permet d'obtenir un jeu de transparence. Bertrand Riguidel travaille le monotype : il peint sur papier qu’il recouvre avec un autre papier vierge – il garde la meilleure impression, celle qui lui parle le plus, ou qui l'inspire...C'est un travail sur l'accident, la péripétie... Il maroufle ensuite ce papier sur la toile ce qui donne une « épaisseur » qui contribue à la matière même du tableau. Les pièces de tissus sont sélectionnés, adaptés et entrent dans la composition de la toile, ils apportent une matité et un aplat de couleur invariable... La série OCEAN (S) est aussi pour lui l'occasion de travailler sur les paysages abstraits, stylisés, presque « japonisants »...toujours sur le fil entre figuration et abstraction... Bertrand Riguidel aime créer un tableau dans le tableau : chaque toile est un cadrage particulier dans lequel s’organisent des mini-paysages, comme si le spectateur opérait des zooms dans des parties du tableau.

zz
Veuillez patienter....